Retour aux articles
Accueil/Articles/Processus de recrutement/Réussir son projet de reprise de données

Réussir son projet de reprise de données

13/08/2021

Qu’il s’agisse de l’acquisition ou le changement d’un logiciel de recrutement, la gestion de la reprise de données est une problématique de plus en plus rencontrée par les entreprises. Comment réussir cette étape cruciale pour garantir la qualité des données à exploiter ?

Définition d’une reprise de données

L’objectif d’une reprise est de sauvegarder les données stockées pour les intégrer dans un nouveau système. Un plan de reprise de données implique donc la préparation des données avant l’intégration dans un autre outil informatique, mais aussi de les contrôler, une fois injectées. La qualité des informations existantes, tout comme la multiplicité des sources de données impactent la réussite de la démarche. En effet, il arrive de rencontrer des problèmes tels que des données impossibles à reprendre ou bien une complexité de reprise mal identifiée au départ.

C’est pourquoi, cette étape critique est souvent réalisée avant le démarrage d’un projet afin d’éviter d’éventuels points de blocage et générer des coûts supplémentaires.

Méthodologie d’un plan de reprise de données informatique

La migration de données est une phase stratégique pour ensuite réussir la mise en production. En s’appuyant sur une méthodologie, il est plus sûr que cette étape soit réalisée dans les meilleures conditions.

7 étapes clés à suivre

  1. Constitution d’un échantillon à partir des données vues à l’écran sur une vingtaine de candidats. Il permet ensuite de vérifier l’extraction des données réalisée par l’ancien prestataire.
  2. Récupération de la base de données (données candidats, pièces jointes associées, historique des échanges, informations sur les postes, informations sur les clients, etc.) avec des explications sur les liens entre les différentes tables ou fichiers.
  3. Vérification des donnés c’est-à-dire examiner l’homogénéité et la qualité des données extraites à partir de l’échantillon qui a été constitué en étape 1 (par exemple : pas de données manquantes, pas d’inversion des informations entre deux candidats, etc.).
  4. Cahier des charges définit les données à conserver et établit une table de correspondance avec les champs paramétrés dans le logiciel.
  5. Première intégration, faire des tests avec un volume de données restreint afin de vérifier la fiabilité des données et identifier de potentielles anomalies et les corriger.
  6. Validation de la première intégration, vérifier cette première intégration réalisée sur un environnement de test.
  7. Intégration définitive et passage en production, cette dernière étape est réalisée par les équipes techniques de EOLIA Software.

Contrôle de la qualité de cette étape

En interne, l’équipe projet côté Client doit garantir le changement de système et arbitrer les choix à effectuer, en étant assisté de nos consultants fonctionnels. EOLIA Software assure à ses clients un accompagnement dans toutes les phases d’avancement du nouveau logiciel de recrutement. Et plus particulièrement dans la gestion de cette étape clé pour une reprise de données fiable à 100%.

Ce contenu a-t-il été utile ?

NonOui
(Pas encore de vote)
Loading...